Mes études n'en finissent plus... Je pense que je vais devenir médecin généraliste. Ça me va, je n'ai pas envie de faire six ans d'internat pour devenir chirurgien. Il me reste encore un an d'externat si tout va bien, trois voire quatre ans d'internat et après je m'installerai, éventuellement en Bretagne pour me rapprocher de l'océan.
Je vis avec mon compagnon. Nous allons fêter nos huit ans ce mois ci. J'ai des amis, j'ai gardé quelques amis du lycée et même d'avant, plus mes amis de fac. Je ne sais pas ce qu'il en restera après nos études mais on verra bien. Je ne m'investis plus autant dans mes amitiés qu'avant. Parce que je n'ai plus autant besoin d'eux. Je suis moins dépendante des autres. J'ai des projets auxquels m'accrocher. Je vais de l'avant, pour de bon. Je suis encore très puérile, souvent. Mais je l'accepte. Je suis moi, je parle fort et j'ai tout le temps des hauts et des bas, des montagnes russes émotionnelles. Mais je tâche de ne pas le montrer. Quand j'en aurai le temps, je dessinerai et peut-être qu'un jour j'arriverai à nouveau à écrire. Mais je n'ecrirai plus ici. Cette page de ma vie a été tournée le jour où je suis partie de chez mes parents, faisant rouler ma petite valise dans l'allée. 
Le nouveau chapitre qui s'écrit à présent, c'est ma vie d'adulte en temps que telle. J'ai une vague idée de celle que je veux être, et ça n'est plus compatible avec cette jeune fille névrosée que j'étais. Je ne l'oublie pas, elle reste là au fond de moi. Parfois elle reprend la parole. Souvent je suis nostalgique de mon adolescence et de tous les rêves que j'avais. Mais je ne suis plus la même. Et je ne veux plus l'être. J'ai des rêves à réaliser. Il faut regarder vers l'avant et avancer avec confiance.

Pour prendre son envol, il faut abandonner sa chrysalide. 




Au revoir, prenez soin de vous.

It's not over, only a new beginning.